Les faits marquants du CAC 40 en 2019

cac 40

Dans cet article nous revenons sur le CAC 40 en 2019 : faits marquants et performance. Le CAC 40 est l’indice phare de la bourse de Paris. Il regroupe les 40 plus grosses capitalisations boursières de France. Il fait pour moi partie des indices boursiers à suivre pour un petit investisseur.

La performance du CAC 40 en 2019

L’indice CAC 40 affiche une performance de 26.37% ✅ entre le 1er janvier et le 31 décembre 2019. C’est sa meilleure performance depuis 1999 soit depuis 20 ans ! Le SBF 120 (indice français plus large) à lui, grimpé de 25.24%.

Ses homologues européens ont également affiché de belles performances.

🇮🇹  En Italie, le MIB affiche une progression de 28.3% de gains annuels. 🇩🇪 Le DAX Allemand affiche lui 25.48% de hausse quant au 🇬🇧 FTSE 100 britannique il n’a progressé ‘que’ de 12%. 

C’est donc une performance exceptionnelle qui est à retenir. Cependant, il est a rappeler que fin 2018, le CAC 40 avait connu un ‘mini krach’ qui fit chuter les bourses mondiales d’environ 15%.

cac 40

Sur le graphique, nous voyons bien que l’année 2018 finit par une baisse importante et donc que l’année 2019 commence relativement bas à 4 712 Points. Le CAC 40 a entamé l’année avec une hausse de 20% en 4 mois, puis a terminé l’année par une hausse similaire.

Les facteurs qui ont fait varier le CAC 40

Entrées et sorties de l’indice

En 2019, un seul changement notable : le remplacement de l’entreprise Valeo par l’entreprise Thales le 24/06/2019 avant l’ouverture.

🔍 C’est le Comité Scientifique des Indices qui décide, trimestriellement, des changements de l’indice CAC 40. Les deux critères pris en compte sont le capital flottant et le montant des capitaux échangés sur l’année. C’est donc un critère de liquidité des titres

On retiendra tout de même l’introduction en bourse de la Française des Jeux dans les indices SBF 120 et Euro Stoxx 600 le 21/11/2019.

Les tops et les flops de l’année

Cette forte hausse des cours cache de grosses disparités au sein même de l’indice. Thalès, Renault, Publicis et Arcellor Mittal perdent plus de 10% alors que LVMH, Airbus et STMicroelectronics bondissent de plus de 50%.

Pour autant, la variation du CAC 40 ne peut pas se comprendre en regardant uniquement la variation de ses composants.

💡 Les 2/3 de la hausse de l’indice ont été générés par uniquement 10 valeurs.

Ainsi, la hausse de 75% de STMicroelectronic n’a contribué que pour 27 points sur 1 310 points de hausse du CAC 40. C’est moitié moins que Total (première pondération de l’indice), qui n’affiche pourtant que 9% de hausse. Les variations des valeurs les plus importantes auront logiquement plus d’impact sur les variations globales de l’indice.

🔍 Chacune des quarante sociétés contribue à l’indice en fonction de la valeur de ses titres disponibles sur le marché. C’est-à-dire la partie des actions effectivement susceptibles d’être échangées. 

 

actionnariat engie
total actionnariat

Dans le haut du tableau de ces valeurs génératrices, nous retrouvons LVMH qui progresse de 54% sur l’année. Elle permet à l’indice CAC 40 de monter de 174 points. A l’inverse, Atos, avec une hausse de 36% n’a fait progresser le CAC 40 que de 10 points !

cac 40

Les actualités de l’année 2019

💡 Le CAC 40 a franchi en séance la barre des 6 000 points le 16/12/2019, un niveau plus atteint depuis 2007.

L’année boursière 2019 aura été marquée par la guerre commerciale entre la Chine et les Etats-Unis. Le président Donald Trump avec ses tweets et ses menaces d’augmentation des tarifs douaniers a joué avec les nerfs des investisseurs.

Ainsi, le 02 Août 2019, la bourse de Paris chute de 3.57%, son pire score intraday depuis Juin 2016. Finalement, l’officialisation de ces mesures est reportée et les deux pays amorcent une trêve. Le marché subit en fin d’année presque 4 mois de hausse ininterrompue

D’un autre côté, les banques centrales ont eu une politique très accommodante en 2019 avec notamment 3 baisses de taux administrées par la Réserve Fédérale Américaine. Idem côté Banque Centrale Européenne ou Mario Draghi (son président) a décidé d’une série de mesures de relances dont une baisse de taux et un retour des achats d’actifs directement sur le marché obligataire.

Les dividendes du CAC 40 en 2019

En 2019, les entreprises du CAC 40 ont distribué à leurs actionnaires 60,2 milliards d’euros soit 12% de plus que sur l’année 2018. Ce niveau dépasse, douze ans après, celui d’avant crise (57 Md€ en 2007). 

Parallèlement, l’entrée du prélèvement à la source et de la nouvelle loi de finance allège les impôts sur les dividendes en 2019. C’est donc double gain pour les actionnaires. Néanmoins, les deux faits sont probablement liés. 

Conclusion

En conclusion, on retiendra que l’année boursière 2019 à été exceptionnelle. Des dividendes records et une hausse jamais vue depuis 20 ans. Rappelons tout de même que 2018 marquait la pire année boursière de la décennie. Logiquement, les actions ont été sur-valorisées l’année suivante.

Enfin, 2020 viendra anéantir les gains de 2019 en quelques semaines, lors de la crise du coronavirus. En bourse, il faut plus que jamais viser du long terme et savoir vendre pour empocher ses bénéfices.


Ces articles pourraient également vous intéresser : 

Se lancer en bourse
Dividendes en bourse : tout savoir

5 idées reçues sur la bourse

Merci beaucoup de prendre le temps de rédiger un commentaire sur petitinvestisseur 👍